Protéger ses châssis contre les cambriolages

Comment sécuriser ses châssis pour éviter les effractions ?

Selon une étude récente, on recense près d’une vingtaine de cambriolages par heure en France. Ces événements se produisent généralement pendant la journée. Par ailleurs, la majeure partie des voleurs tentent de forcer la porte principale.

Si cette dernière résiste plus de 5 min, la majorité des personnes malveillantes rebroussent chemin. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de sécuriser les châssis de vos menuiseries extérieures. Pour vous aidez, voici quelques conseils par le spécialiste du chassis en Belgique Scid.be.

Réduisez le risque d’une entrée par effraction

Il faut commencer par analyser vos habitudes et trouver les éventuels points faibles. Avant de quitter votre domicile, pensez à fermer toutes les portes et fenêtres. Si vous laissez une ouverture pour permettre à votre chat de faire des allées et venues, les cambrioleurs l’utiliseront à coup sûr. Évitez également de mettre votre jeu de clés sous le paillasson, les décorations du jardin ou les pots de fleurs.

Il est crucial de faire le maximum pour retarder l’entrée par effraction. Tant que les voleurs sont à l’extérieur de votre logement, ils ne sont pas à l’abri des regards des piétons, des conducteurs ou des voisins. Si ces derniers remarquent une attitude louche, ils appelleront les autorités. Voilà pourquoi les intrus ne passent pas plus de 5 minutes devant la porte ou la fenêtre.

Cambrioleur qui casse une fenêtre

Si votre châssis est suffisamment résistant, vous n’avez rien à craindre. Pour renforcer la sécurité de votre habitation, vous pouvez aussi installer des dispositifs passifs. La présence de ces équipements décourage les individus malveillants.

Optimisez la protection de vos biens mobiliers

Pour sécuriser les châssis de vos menuiseries, il suffit de les bloquer en position fermée. Grâce à cette opération, les cambrioleurs ne peuvent pas tourner les poignées ou activer les boutons d’ouverture, après avoir crocheté les serrures. Cette méthode est également efficace s’ils décident de briser la vitre d’une porte ou d’une fenêtre.

Comment faire pour verrouiller la menuiserie via le principe des goupilles ? Cette technique consiste à rendre immobile le pêne de serrure, la tringle de crémone ou tout autre élément coulissant. Pour ce faire, vous avez le choix entre bloquer son mouvement (rotation ou translation) ou le rendre solidaire à une pièce fixe.

Étant donné que la goupille ne peut pas être actionnée depuis l’extérieur de la maison, l’intrus devra briser la vitre et passer sa main à travers les verres tranchants, avant d’ouvrir la fenêtre. En ce qui concerne les baies coulissantes donnant accès à une terrasse, vous n’aurez qu’à les bloquer avec des tasseaux en bois.

Optez pour un châssis neuf sécurisé

Face à une entrée par effraction, la résistance d’une porte dépendra en grande partie de la qualité de son châssis. Pour éviter que les personnes malveillantes forcent vos menuiseries avec un simple tournevis, il est préférable d’opter pour une quincaillerie en acier. Par contre, afin d’empêcher les voleurs d’accéder dans votre domicile via les fenêtres du rez-de-chaussée ou des balcons, utilisez des poignées à clé. N’oubliez pas d’enlever la clé de sa serrure.

Le verre feuilleté est aussi une solution recommandée pour renforcer vos châssis. Ce type de vitrage est constitué de plusieurs feuilles de verre, et de plastique (le polyvinylbutyral ou PVB) comme intercalaire. En cas de choc, l’ensemble ne se brise pas, sauf s’il est percé. Cet équipement est apprécié, car il permet de retarder l’intrusion. Pour un résultat satisfaisant, il faut plus de 3 couches de PVB.

Renforcez la sécurité de vos châssis actuels

Avant de partir en vacances ou si vous craignez un cambriolage, voici quelques conseils. Tout d’abord, installez des barres de fenêtres au niveau de la maçonnerie. Grâce à ces accessoires, les voleurs n’ont plus aucun intérêt à forcer la serrure. Ensuite, vous pouvez mettre des grillages extérieurs.

Tout comme les précédents équipements, ceux-ci sont encastrés au mur. Les barreaux sont espacés d’une dizaine de centimètres pour aérer l’intérieur d’une pièce. On les retrouve généralement au niveau de la salle de bains et de la buanderie. Enfin, il est préconisé d’employer des renforts de paumelle. Ils ont été conçus pour solidifier la partie charnière de la menuiserie. La sécurité de ce composant est souvent négligée.

Le risque de dégondage y est assez élevé. Ce qui laisse une opportunité aux cambrioleurs de faire une entrée par effraction.

Vous savez désormais comment faire échouer les cambrioleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *