Comment suivre quelqu’un à pied ?

Tout comme la filature en voiture, la filature à pied nécessite un comportement spécifique, ainsi que des vêtements neutres.

Les couleurs vives, ou les signes distinctifs sont évidemment à bannir, toujours dans l’objectif de ne pas attirer l’attention, et de ne pas laisser de traces dans la mémoire de la personne ciblée. 

Autre précaution à prendre, la distance de filature doit être adaptée à la situation, en fonction de la densité de passants et de la méfiance ou non de la cible. Si la distance est trop courte, il y a un risque de se faire repérer et si elle est trop importante, il y a un risque de perte de l’objectif.

Au niveau du comportement, il faut faire attention à paraitre tout à fait normal, comme n’importe quel autre passant. Il est donc essentiel de ne pas surveiller constamment la cible, de ne pas avoir les yeux rivés sur celle-ci. Détacher son regard tout en surveillant la personne du coin de l’oeil est l’attitude à adopter.
Au cas où celle-ci serait méfiante et ferait demi-tour tout d’un coup, il ne faut surtout pas la suivre et faire demi-tour, ni croiser son regard. Il est alors préférable d’abandonner s’il y a un quelconque risque de repérage.

Bien sûr, faire une filature à plusieurs est plus simple, mais difficile à mettre en place.
Lorsque deux ou trois personnes suivent une cible, chacun peut se relayer ou faire face à n’importe quelle situation en prévenant les complices. Le risque de se faire remarquer est minime.
Donc éviter de prendre des risques inutiles est capital.

Il faut savoir s’adapter rapidement à n’importe quelle situation. La vivacité d’esprit est un atout crucial pour ne pas être détecté par la cible.
Quel que soit le contexte, il est préférable de ne pas la coller et de ne pas répéter chacun des mouvements de la personne (traverser la route, faire demi-tour…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *